Energy/Énergie

jim-holyoak_energy

Energy is immanent in Jim Holyoak’s creative universe, where the various facets of our existence are intertwined with natural phenomena. Inhabited by extinct species, fabulous creatures and animated matter, Holyoak’s pictorial world offers a glimpse of a labile and changing nature, where each component is part of a dynamic, moving whole. This evolving malleability is partly conveyed by Holyoak’s immersive approach. Preferring to work day and night in the exhibition space, the artist continually goes over his drawings in order to create dense palimpsests. His work throws into relief the thick soup of our natural environment, which is continually generating new life forms. The co-presence of species wiped out by extinction and imaginary beings evokes a sense of deep time, marked by the evolutionary traces of that which was but is no more, and pointing toward a biological future that has yet to emerge. Mining the depths of our world, Holyoak’s deeply moving works are filled with anxious questioning about the imaginary, as yet non-existent worlds to which we might be heading. Because ultimately, energy is potentiality. – Curators: Vicky Chainey Gagnon, Geneviève Chevalier, and Gentiane Bélanger. / L’énergie se manifeste dans l’univers représentatif de Jim Holyoak sous un registre tout aussi immanent, enchevêtrant les multiples facettes de notre existence aux phénomènes naturels. Habité d’espèces disparues, de créatures en devenir et de matières animées, l’univers pictural de Holyoak nous donne à voir une nature labile et changeante, où chaque composante participe d’une mouvance généralisée. Peut-être Holyoak en vient-il à pouvoir communiquer cette malléabilité évolutive par l’approche immersive de sa pratique, travaillant préférablement jour et nuit à ses dessins à même le lieu d’exposition, repassant incessamment de manière à générer des palimpsests denses. L’oeuvre de Holyoak met en relief ce bouillon dense que constitue notre environnement et qui n’a jamais cessé de fermenter des formes de vie nouvelles. La coprésence dans son travail d’espèces terrassées par des extinctions et de créatures fabulées revient d’ailleurs à souligner la densité temporelle du monde actuel, empreint des traces évolutives de ce qui fût mais n’est plus, tout en pointant vers un devenir biologique encore gestatif. L’interrogation inquiète qui sous-tend la pratique de Holyoak consiste à sonder vers quels imaginaires non encore actualizes nous tendons présentement, à force de puiser dans les veines du monde avec une ardeur qui ne peut que nous affecter en profondeur. Car ultimement, l’énergie est potentialité. – Vicky Chainey Gagnon, Geneviève Chevalier, et Gentiane Bélanger, commissaires.